Au Mali, le mystère Moussa Diawara, ancien patron de la sécurité d’Etat

Au Mali, le mystère Moussa Diawara, ancien patron de la sécurité d’Etat

Chaque coup d’Etat conserve sa part d’inconnu, une fumée qui se dissipe souvent trop tard pour que la vérité conserve une chance d’apparaître. Au Mali, le principal mystère du putsch qui a poussé Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) à la démission le 18 août porte un nom : Moussa Diawara. Un général dont tout Bamako connaît le patronyme, mais dont les actes demeurent entourés du secret dû à sa fonction. Evoquer Moussa Diawara au Mali contraint souvent à conjuguer ses phrases au conditionnel.

Patron de la toute-puissante Direction générale de la sécurité d’Etat, les renseignements intérieurs, durant toutes les années de présidence IBK (2013-2020), l’officier est invisible depuis le putsch. Le président déchu est parti, accompagné de son épouse, se faire soigner à Abou Dhabi. Son fils Karim, qui était devenu l’incarnation de la gabegie du régime, s’est exilé à Abidjan. Son dernier premier ministre, Boubou Cissé, les ministres de la défense, de l’économie et des finances, le président de l’Assemblée nationale et les principaux officiers généraux ont été placés en détention dans le camp militaire de Kati. Moussa Diawara

(Visited 11 times, 1 visits today)

Article recent