En plein Covid, l’exécutif paie pour du matériel répressif, mais pas pour du médical » : en Tunisie, le nouveau gouvernement contesté par la rue

En plein Covid, l’exécutif paie pour du matériel répressif, mais pas pour du médical » : en Tunisie, le nouveau gouvernement contesté par la rue

Le remaniement ministériel de Hichem Mechichi a obtenu la confiance du Parlement malgré les protestations, réprimées, dans plusieurs villes du pays.

Tunisian police block protesters from accessing the parliament building on January 26, 2021 in Tunis. – Tunisian anti-government protesters marched toward the parliament building, which was guarded by riot police as lawmakers inside held a heated debate on a cabinet reshuffle. (Photo by FETHI BELAID / AFP)

En Tunisie, la colère sociale prend de l’ampleur. Mardi 26 janvier, dans la capitale, des centaines de jeunes manifestants, venus notamment du quartier populaire d’Ettadhamen, ont tenté de rejoindre le siège de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), le Parlement monocaméral tunisien, où les députés s’apprêtaient à voter la confiance au gouvernement remanié de Hichem Mechichi

(Visited 13 times, 1 visits today)

Article recent

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.