La revue de presse du samedi 24 octobre

La revue de presse du samedi 24 octobre

DR.

Réforme de l’assurance maladie, vaccin chinois prêt avant 2021, la réussite d’Istitmar… voici les principaux titres développés par la presse nationale hebdomadaire

Assurance maladie: vers un écosystème intégré.

L’un des enjeux de la digitalisation concerne l’assurance maladie. Il s’agit de rompre avec les vieilles pratiques d’il y a 30 ou 40 ans, avec des feuilles de soins qui ne présentent pas véritablement de garantie en termes de protection des données personnelles. Aujourd’hui, il s’agit d’aller vers une digitalisation complète du processus d’assurance maladie, qui ne concerne pas uniquement le secteur des assurances, mais aussi les gestionnaires de l’Assurance Maladie obligatoire (CNOPS et CNSS) ainsi que le secteur mutualiste. « Il faudra mettre en place, dans ce cadre, un écosystème intégré, regroupant aussi les prestataires, notamment les hôpitaux, cliniques, médecins, pharmaciens, laboratoires… », souligne le président de l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS), Hassan Boubrik qui reste cependant conscient que c’est un projet d’envergure « qui ne se fera pas en un an ou deux ». Pourtant, il faudra aller dans ce sens. Et cela, pour trois raisons principales, assure Boubrik : la protection des données personnelles, la réduction des coûts de gestion et la rationalisation des parcours de soins.

La transformation numérique dans le bâtiment, le Maroc fait ses premiers pas.

Le Maroc a adopté une transition numérique dans tous ses secteurs d’activité et s’est même doté d’une stratégie numérique depuis quelques années déjà. L’enjeu est de taille, puisqu’il s’agit d’un outil universel qui permet aux entreprises d’assurer un avantage compétitif par rapport aux autres du même secteur. Le secteur du bâtiment et des travaux publics, ou de la construction en général, n’est pas en reste. Bien qu’il demeure assez décalé comparativement à d’autres secteurs d’activité économique, il essaye tant bien que mal de rattraper son retard. D’ailleurs, plusieurs chantiers ont été réalisés en mettant en place justement des outils technologiques et des objets connectés, a même de mener à bien les projets et de gagner tant en termes d’efficacité que de rapidité.

Maroc Hebdo

Le vaccin chinois anti-covid, prêt d’ici la fin de l’année.

Attendu avec impatience par le monde entier, le vaccin chinois avance à grands pas sur le plan clinique. Les projections les plus lointaines disent qu’il sera prêt d’ici fin décembre 2020 si tout se passe bien. Il semble justement que les choses évoluent dans le bon sens. Un haut responsable dans le gouvernement chinois, Tian Baoguo, a donné des informations précises et récentes sur l’avancement du vaccin. Ainsi, quelque 60.000 personnes dans plusieurs pays, dont le Maroc, ont reçu des vaccins expérimentaux chinois contre la Covid-19 dans le cadre de quatre essais cliniques. Le responsable chinois assure que personne parmi les candidats n’avait ressenti d’effets indésirables. La Chine prévoit d’être en capacité d’ici à la fin de l’année 2020 de produire 610 millions de doses par an de plusieurs vaccins contre la Covid-19. Cette production annuelle devrait être portée à plus d’un milliard de doses dès 2021.

Telquel

Préférence nationale: le grand défi.

Répondre à la demande nationale et garantir une compétitivité de l’offre sur le plan international est désormais un défi à relever par les industriels marocains. Conscients de leur devoir vis-à-vis de la période, les entrepreneurs nationaux appellent au soutien de l’Etat, pour garantir l’accompagnement de l’écosystème entrepreneurial local et la promotion de la cuture de préférence nationale. S’il y a une leçon à tirer de la crise actuelle, Mounir El Bari, DG de GPC Papier et Carton, filiale de Ynna Holding reconnaît le besoin de disposer d’une industrie compétitive pour subvenir aux besoins et répondre à la demande nationale. Pour ce faire il faudrait redimensionner les usines et les tailler en fonction des marchés marocains et africains pour profiter des économies d’échelle », précise-t-il.

Challenge

Vignette automobile: un tour de vis dans le recouvrement.

Les particuliers qui souhaitent céder leurs véhicules doivent être à jour dans le paiement de la taxe spéciale annuelle sur les véhicules (tsaV, couramment appelée vignette-auto). Auparavant, n’était exigé que le paiement de la tsaV de l’année en cours de la cession. Dorénavant, c’est la justification de paiement de la tsaV au titre de toutes les années qui sera exigé. En principe, les échanges automatiques d’informations mis en place entre l’administration fiscale et le service des mines doit permettre la déclaration automatique et le rappel immédiat du défaillant à ses obligations fiscales. Cette nouvelle mesure introduite dans le PLF 2021 est en réalité une correction d’une omission dans les dispositions du Code Général des Impôts.

La Nouvelle Tribune

Elalamy: «Istitmar» a permis la création de 18.000 emplois.

Le programme « Istitmar » a permis de créer 18.000 nouveaux emplois et d’investir 2 MMDH dans les petites et moyens entreprises (PME) durant la période de la crise sanitaire liée à Covid-19, a souligné le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy. En réponse à une question centrale autour de « La réhabilitation des PME » à la Chambre des conseillers, Elalamy a expliqué que le ministère a lancé de nouveaux programmes qui ont porté leurs fruits, notant qu’il s’agit du programme « Istitmar » ayant permis de créer 18.000 offres d’emploi et d’investir 2 MMDH dans les PME, en plus de trois autres programmes, à savoir « Mowakaba », « Tatwir » et « Nawat ». Il a, dans ce sens, indiqué que l’Agence nationale pour la promotion de la PME (ANPME) œuvre quotidiennement avec ces entreprises pour trouver des solutions permettant de réaliser les résultats escomptés, ajoutant que pendant la crise sanitaire, qui a touché toutes les entreprises, de nouveaux programmes ont été lancés afin de leur apporter le soutien technique nécessaire.

(Visited 2 times, 1 visits today)

Article recent

Comment (0)

  1. Thanks for the suggestions about credit repair on this particular web-site. The things i would offer as advice to people is usually to give up this mentality that they buy at this point and fork out later. As being a society most of us tend to make this happen for many factors. This includes trips, furniture, in addition to items we’d like. However, it is advisable to separate one’s wants from the needs. As long as you’re working to raise your credit ranking score you really have to make some trade-offs. For example you may shop online to economize or you can check out second hand outlets instead of high priced department stores intended for clothing.

  2. I wish to show appreciation to the writer for bailing me out of this predicament.
    Right after searching throughout the the web and finding recommendations that were not beneficial,
    I assumed my life was gone. Existing minus the approaches to the problems
    you’ve sorted out by means of your article content is a critical case, as well as
    the kind which could have in a negative way damaged my career if I
    had not discovered your web site. Your actual talents and kindness in dealing with
    everything was very helpful. I don’t know what I would have done if I hadn’t encountered such a stuff like this.
    I can also at this time look ahead to my future. Thanks a lot so
    much for this professional and effective guide.
    I will not be reluctant to suggest your site to anyone who needs assistance on this situation.

    Look into my web blog; Davis

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *