Présidentielle américaine : l’hospitalisation de Trump alimente les questions sur la continuité de la campagne

Présidentielle américaine : l’hospitalisation de Trump alimente les questions sur la continuité de la campagne

La Constitution prévoit de longue date un dispositif pour remplacer le président. Mais les conséquences d’une impossibilité durable pour Donald Trump de faire campagne sont plus complexes.

Les Etats-Unis s’avançaient déjà au-devant de l’incertitude, l’hospitalisation de Donald Trump, vendredi 2 octobre, n’a fait que la décupler. A la veille de ce transfert spectaculaire, la stratégie du candidat républicain visait à jeter le doute sur la sincérité du scrutin du 3 novembre que son adversaire Joe Biden, affirmait-il, ne pourrait remporter « qu’en trichant ». A cet effet, le président n’a cessé d’attaquer le vote par correspondance, auquel il recourt pourtant lui-même. Il a affirmé, contre l’avis de sa propre administration, à commencer par le directeur du FBI, Chris Wray, qu’une fraude massive se mettrait en place à l’instigation du Parti démocrate en profitant de la volonté de nombreux électeurs d’éviter de patienter parfois de longues heures dans des files d’attente, le jour du scrutin, pour voter.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Article recent