Une nouvelle vague féministe dans le chant africain

Deux formations, Les Mamans du Congo et les Béninoises du Star Feminine Band, publient leur premier album.

Le groupe Les Mamans du Congo, en 2020, à Brazzaville.
Le groupe Les Mamans du Congo, en 2020, à Brazzaville. KINZENGUELE

Des chanteuses qui prennent la parole pour prôner l’émancipation des femmes sur le continent africain, cela ne date pas d’hier. Femmes debout, résistantes, nombreuses sont celles qui ont fait bouger les mentalités. Dans le sillage de leurs « grandes sœurs », d’autres reprennent le flambeau avec la même ardeur.

Deux formations féminines dont le premier album (sans nom) paraît simultanément, témoignent de la pérennité de cet activisme féministe exprimé en musique : à Brazzaville, capitale de la République du Congo, le quintette vocal Les Mamans du Congo, associé au beatmaker et producteur français Rrobin, et puis, à plus de 2 000 kilomètres à vol d’oiseau, le Star Feminine Band, réunissant sept jeunes filles chanteuses et musiciennes âgées de 10 à 16 ans, créé à Natitingou, quatrième ville du Bénin.

(Visited 39 times, 1 visits today)

Article recent